> Adhérer ! > Faire un don > Soumettre un litige en ligne > Prendre un rendez-vous

Les enquêtes : une activité phare de l’ UFC-Que Choisir !

Réalisées par des enquêteurs bénévoles des différentes Associations Locales, 4 à 6 fois dans l’année, elles permettent de recueillir des données de terrain, reflet du quotidien des consommateurs. Les résultats sont largement utilisés dans les publications de l’UFC-Que Choisir, dans la revue mensuelle notamment, mais elles constituent surtout une « preuve » en cas d’éventuel conflit avec les commerçants et artisans. Elles sont de deux types ; relevé de prix, généralement dans la grande distribution, ou traitent de nouveaux produits apparus sur le marché, ou encore font office de vérification de l’application de lois nouvelles, consommation ou vie quotidienne.

Déroulé d’une enquête
Les sujets sont initiés par la Fédération, après analyse d’une situation de consommation ou bien à la demande de consommateurs même.
L’Observatoire de la Consommation, structure interne de la Fédération, élabore un protocole, qu’il teste et valide pour sa diffusion dans les associations locales. Ce protocole donne le cadre précis de l’enquête, définit les conditions d’observation. Il doit être respecté scrupuleusement pour être exploitable. Il contient des informations figées et d’autres plus souples à adapter à l’enquêteur.
L’Observatoire de la consommation crée un questionnaire, lui aussi préalablement testé, qui assurera la standardisation des situations et sera complété par les enquêteurs à leur retour d’observation ou d’entretien. C’est un moment clé de la réalisation de l’enquête, car de la précision des réponses dépendra la qualité de l’enquête.
Tous les questionnaires sont renvoyés le plus rapidement possible (cette démarche se pratique maintenant par remontée informatique) au siège de la Fédération pour dépouillement et traitement.
L’analyse des données collectées sera alors publiée. Les délais de parution sont assez longs, de 4 à 6 mois, après la réalisation de l’enquête.

Qui sont les enquêteurs ?
Ce sont des adhérents des associations locales qui souhaitent faire un travail de terrain avec rigueur et sens des responsabilités. Chaque année, ce sont 7000 points de vente ou de lieux de consommation qui sont enquêtés, 200 000 prix relevés de services ou de produits, sur l’ensemble du territoire métropolitain et ultramarin.
Pour assurer la défense des intérêts des consommateurs trois règles fondamentales à respecter : l’anonymat, la confidentialité et l’absence de conflit d’intérêt.

L’anonymat : à aucun moment de l’enquête il ne doit être fait référence à L’UFC-Que Choisir ; l’enquêteur est un consommateur lambda, la liste des lieux ou des structures à enquêter doit être observée, afin d’éviter les doublons et d’alerter les professionnels. Il permet de garantir une collecte non partisane des données.

La confidentialité : toute fuite ou indiscrétion pourrait faire publier des informations fausses ou manipulées et surtout remettrait en péril la crédibilité de l’association. Enfin, les enquêtes demandent un budget considérable tant dans leur préparation que dans leur exploitation. La bonne marche du journal en serait fortement perturbée.
Le conflit d’intérêt : difficile d’être juge et partie !