UFC-Que Choisir de Rambouillet et sa Région

Energie / Eau

Pourquoi le compteur Linky ne tient pas encore ses promesses ?

Les pouvoirs publics ont promis aux consommateurs des économies sur leur facture, grâce à cet appareil connecté. Mais avant de profiter de ces avantages, le client doit s’intéresser à sa consommation et apprivoiser les outils à sa disposition. Explications.

Fin janvier 2019, 16 millions de foyers français sont déjà équipés du compteur électrique Linky. Malgré les polémiques suscitées par ce boîtier communicant (voir : « Faut-il avoir peur du compteur Linky ?»), le rythme de poses ne faiblit pas (175 000 nouvelles installations par semaine).Ce large déploiement va permettre aux usagers de vérifier si les économies et la souplesse d’usage vantées par les pouvoirs publics sont effectivement au rendez-vous. Avec Linky, fini, en effet, l’attente du technicien pour le relevé à domicile, la mise en service ou le changement de puissance de l’installation. Pour autant, les autres promesses sont-elles tenues ?

Payer en temps réel sa consommation

Jusqu’à présent, la facture électrique était basée sur une estimation de consommation. Seul le déplacement du technicien, au moins une fois par an, permettait de relever la consommation réelle et d’émettre une facture de régulation, parfois source de mauvaises surprises. Les contestations de facture constituent ainsi la première cause de litiges recensés par la médiation de l’Énergie.

Le compteur Linky permet à Enedis de constater quotidiennement la consommation du logement et de transmettre un relevé mensuel aux fournisseurs, qui s’en servent pour établir la facture. Linky devrait donc mettre fin aux litiges liés à la contestation de cette dernière.

Promesse tenue

La facturation à partir de la consommation réelle marque un vrai progrès. D’autant que les clients n’ont rien à faire pour en bénéficier. Et cela n’empêche pas les fournisseurs de continuer à proposer d’autres types de facturation. Si vous préférez ainsi lisser la facture sur l’année, en étant prélevé chaque mois du même montant, certains fournisseurs comme Direct Energie proposent une facture basée sur une estimation annuelle de votre consommation. Les ménages équipés d’un chauffage électrique consommant beaucoup plus en hiver peuvent donc continuer à mieux répartir leurs paiements sur l’année.

Un compteur sans danger

À Blagnac, en Haute-Garonne, une étude sur des compteurs Linky déjà installés vient de confirmer l’absence de danger relatif aux ondes. Aux abords d’un logement, le laboratoire indépendant Exem a relevé, fin novembre 2018, un champ électromagnétique à peine perceptible (0,0095 microtesla, contre une valeur limite de 6,25), de même que le champ électrique (0,24 volt par mètre, contre 87 au maximum). Une deuxième campagne de mesures est prévue près des concentrateurs qui transmettent les données émises par Linky sur le réseau mobile.

Lire la suite sur « Le Figaro – le Particulier »