UFC-Que Choisir de Rambouillet et sa Région

Vos témoignages

Enedis …plus de trois ans pour une augmentation de puissance

Ceci se passe dans les Yvelines sud, Olivier professionnel d’Orsonville disposant d’un abonnement électrique triphasé très puissant, 100kVA en chiffres ronds est soumis régulièrement à une « pénalité » de dépassement. Cette pénalité peut être très conséquente car rien que les factures s’expriment en milliers d’Euros.
Afin d’éviter ses dépassements très coûteux Olivier demande à son fournisseur dès septembre 2015 une augmentation de puissance à son fournisseur EDF en l’occurrence ; fournisseur qui s’engage à contacter Enedis pour satisfaire cette demande qui vu les puissances nécessite vérifications diverses.
Olivier, confiant et sachant en retour qu’il y aura des travaux tant en extérieur aérien qu’enfoui mais aussi au niveau du compteur, prend son mal en patience pour constater in fine que l’année 2016 s’est écoulée sans que rien ne se passe hormis des visites sans effet pratique.
Les relances amènent leur lot d’espoir et en mai 2017 enfin des engins de chantier d’un sous-traitant se présentent pour découvrir que le plan sur le quel ils comptaient travailler n’est pas conforme et entrainerait définitivement la mise hors réseau d’un voisin, victime collatérale de cette pagaille.
Et puis plus rien, le calme absolu, Olivier, de nouveau est sanctionné d’un dépassement surtaxé énorme pendant l’été, il est à nouveau de l’ordre de mille euros…
Grosse colère ! Enfin Enedis se réveille met en place le renforcement du réseau et indemnise dès novembre 2017 le dépassement indu puisqu’ en l’occurrence Enedis depuis septembre 2015 n’avait pas effectué les travaux.
Tout va bien donc, eh bien Non !
Personne ne peut imaginer que le nouveau compteur n’a pas été mis à jour de sa nouvelle puissance tant sur place que dans les dossiers et arrive ce qui devait arriver : au mois d’août 2018 époque classique d’arrosage et de consommation électrique, Olivier est de nouveau surfacturé.
Il découvre sur sa facture que son abonnement est toujours à la même valeur qu’en 2015 et peut constater que le compteur lui-même indique toujours cette puissance inappropriée.
Il faudra encore d’exténuants échanges avec EDF qui lui dit que sa demande a été abandonnée etc…
Prêt à saisir la justice, Olivier nous demande une nouvelle fois d’intervenir, ce que nous faisons et obtenons d’Enedis un engagement écrit fin octobre 2018, mais… cela ne suffira pas, il faudra encore relancer ; Prévenu par EDF son fournisseur il semble qu’un dégrèvement soit enfin en cours pour fin 2018. Enedis ayant actualisé enfin le dossier pour la puissance demandée.
Nous avons aimablement suggéré un audit du dispositif Enedis-EDF et félicitons Olivier d’avoir contenu sa colère.
S’agissant d’obstruction caractérisée au service public (> 3 ans) c’est directement le Défenseur des Droits que nous recommanderions de saisir une prochaine fois en informant la sous-préfecture comme convenu.
FG 12-2018